Les allergies chez les animaux de compagnie

L’allergie est une affection dans laquelle le système immunitaire de votre animal réagit anormalement aux substances quotidiennes non nocives. L’incidence des allergies chez les animaux de compagnie a été multipliée par 3 en 30 ans, ce qui montre une importance des allergies chez les animaux de compagnie, tout comme chez les humains.

Cependant, les symptômes de ces allergies sont différents car les chiens manifestent principalement du grattage et de la démangeaison cutanée. Les 3 principales allergies chez les animaux de compagnie sont : les allergies alimentaires, les atopies et les dermatites par allergies aux piqûres de puces. Il semble aussi que les animaux vivant en ville sont plus sujets aux allergies que ceux vivant en campagne.

LES ALLERGIES ALIMENTAIRES

L’allergie alimentaire est une réaction allergique à un ou plusieurs ingrédients de la nourriture de l’animal. Les allergènes les plus fréquents sont les produits à base de lait, le bœuf, les céréales, le poulet et les œufs. Il est possible qu’un changement dans le système immunitaire de l’animal soit la raison pour laquelle certains ingrédients sont perçus comme étrangers. Ce qui déclenche des processus inflammatoires.

Les symptômes les plus fréquents de l’allergie alimentaire sont :

  • la démangeaison
  • le léchage ou le mordillement.
  • des problèmes de peau
  • de la diarrhée
  • des problèmes digestifs

Les symptômes peuvent apparaître à tout âge, que l’animal ait adopté depuis peu une nouvelle alimentation ou qu’il mange la même chose depuis plusieurs années.

La seule façon efficace de diagnostiquer une allergie alimentaire est de soumettre l’animal à un régime hypoallergénique ou d’exclusion, pour au moins 8 à 12 semaines. Ce type de régime alimentaire comprend des ingrédients auxquels l’animal n’a jamais été exposé. Un régime d’exclusion peut se composer d’aliments préparés à la maison ou de produits commerciaux hypoallergéniques. Il existe des aliments spécifiques riches en Oméga 3 qui permettent de protéger contre les allergènes extérieurs et aussi de limiter les symptômes cutanés.

DERMATITE PAR ALLERGIE AUX PIQÛRES DE PUCES

La dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP) est une maladie de la peau causée par une réaction allergique à la salive de puce. Une seule piqûre de puce peut déclencher les démangeaisons intenses. Les animaux atteints de DAPP se toilettent d’une façon excessive en se grattant le cou, les flancs, le ventre, l’intérieur des cuisses et la région supérieure de la queue. Ce qui occasionne la plupart du temps une chute des poils.

Vous pouvez trouver des puces et des excréments de puces (qui ressemblent à des points noirs) sur votre animal de compagnie, même si de nombreux animaux atteints de DAPP ont très peu de puces, car ils se lèchent et se mordillent constamment.

Il est conseillé d’emmener votre animal chez le vétérinaire qui pourra lui prescrire un test cutané ou une injection intradermique. En effet, les symptômes de la DAPP peuvent ressembler à ceux d’autres affections, y compris des infestations par parasites externes (acariens, poux), des infections et d’autres allergies causant d’intenses démangeaisons.

La meilleure façon de traiter la DAPP est d’éviter que votre animal de compagnie soit envahi par des puces. Pour cela, il existe de nombreux insecticides et régulateurs de croissance d’insectes qui éliminent les infestations de puces. L’usage quotidien de l’aspirateur et le nettoyage fréquent de l’endroit où se couche votre animal peuvent également réduire la population de puces de la maison.

Des médicaments prescrits par les vétérinaires et des bains à l’eau tiède ainsi que des shampooings et des revitalisants anti-démangeaisons peuvent également être utiles. Ce qu’il est important de comprendre, c’est qu’il n’existe pas de remède pour la DAPP. Votre animal de compagnie sera toujours allergique aux piqûres de puces et vous devrez continuellement être sur vos gardes. Afin d’éviter des problèmes supplémentaires.

L’ATOPIE

L’atopie est une réaction allergique à des substances en suspension dans l’air. Comme le pollen, les moisissures, les acariens de la poussière et les squames animales (fragments de peau ou de poils). Ce type d’allergie est plus courant chez les chiens, mais certains chats en sont également atteints. L’incidence de l’atopie dépend autant de la prédisposition génétique de l’animal que de l’exposition à l’allergène même.

Le principal symptôme de l’atopie demeure la démangeaison. Généralement de la tête, des pieds, de la partie inférieure du thorax et du ventre. Ces symptômes peuvent survenir entre l’âge de 4 mois et 7 ans. Mais on les détecte généralement entre l’âge de 1 et 3 ans.

Pour confirmer le diagnostic d’atopie, on procède par élimination. D’autres causes de démangeaisons, telles que les puces, les acariens, les poux, les infections causées par des bactéries et des levures ainsi que les allergies alimentaires doivent être exclus en premier.

Le vétérinaire vous demandera un historique détaillé des problèmes de démangeaison de votre animal de compagnie. Des tests cutanés et sérologiques (sanguins) peuvent alors être effectués pour détecter différents allergènes, afin de définir la cause exacte du problème. Il faut prendre les mêmes mesures que lors d’une dermatite par allergie aux piqûres de puces.

Faire garder son animal de compagnie

C’est bientôt le week-end de Pâques et vous partez peut-être sans votre animal de compagnie car vous ne pouvez pas l’emmener avec vous… Cependant, il peut sembler difficile de laisser son animal à d’autres personnes pour s’en occuper. C’est pourquoi il est important de connaître les différents moyens de faire garder son animal de compagnie.

PENSIONS ANIMALES

C’est le seul mode de garde qui fasse l’objet de contrôle par les services vétérinaires d’inspection auprès desquels l’activité doit obligatoirement être déclarée. Cette activité consiste à héberger votre animal dans des locaux spécifiquement conçus à cet effet. Des règles précises visant à assurer la santé et le bien-être des animaux accueillis s’appliquent, notamment s’agissant de l’espace auquel a droit chaque animal, de ses mouvements ou encore de ses contacts sociaux.

En mettant votre animal en pension, vous êtes assuré que la personne à qui vous le confiez dispose des qualifications requises pour prendre soin de celui-ci ainsi que de l’existence d’un règlement sanitaire au sein de l’établissement. Ils s’assureront que votre animal dispose de tout ce dont il a besoin pour être en bonne santé et épanoui malgré l’absence de ses maîtres. Pour la santé de votre animal et de celle des autres, il est obligatoire que ses vaccinations soient à jour. La mise en pension suppose néanmoins que votre animal supporte bien le contact avec de nouveaux animaux.

Prenez donc le temps de visiter différentes pensions et de découvrir tout ce qu’elles proposent. Renseignez-vous bien sur les conditions de garde. L’endroit où dormira votre animal de compagnie, les promenades et activités dont il bénéficiera. Pour faire garder votre animal dans une pension, il vous faudra compter entre 10 et 20€ par jour pour un chien, et 8 et 12€ pour un chat.